Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce que j'ai aimé en Polynésie

2 Juin 2017 , Rédigé par voyage sur les iles autour du monde en famille Publié dans #Polynésie Française

Ia Orana,

Et voilà notre voyage en Polynésie va bientôt s’achever, après  6 ans à vivre ici, beaucoup de souvenirs vont rester encrés à jamais dans notre mémoire, ma fille est parti depuis le mois d’août en France et il est temps pour nous de faire de même,

 

Ce que j’ai adoré :

- la tranquillité, la paisibilité et la sécurité que je ne retrouverai nulle part ailleurs,

- l’accueil, la joie, la simplicité et la franchise des Polynésiens,

- Prendre le temps de vivre sans être stressé,

- la chaleur humaine, dire bonjour tout simplement aux personnes que tu croise même si tu ne les connais pas,

- la beau temps toute l’année,

- les magnifiques lagons des îles et ses montagnes verdoyantes,

- l’eau transparente et ses milles merveilles (les coraux, raies Manta, pastenague, léopard, requin pointe noire et citron, murène, barracuda, dauphin, baleine, tortue, les poissons clowns, baliste, globe, etc….)

-  les magnifiques couchées du soleil,

- la voie lactée,

- pas de pollution, n’y de circulation (10 minutes pour aller à son travail),

- courir pour rentrer du travail,

- aller se baigner après la journée de boulot,

- prendre la navette (le bateau) chaque matin pour aller travailler avec le petit air de ukulélé et la belle voie de ses Polynésiens


 

Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie

Ce que je n’ai pas aimé :

- les prix, la vie est très cher à Bora essentiellement (ex : pour se loger en F2 il faut compter 850 euros sans les charges, pour se nourrir avec une famille de 4 personnes  800 à 900 euros par mois sans superflus, n’y yaourt, n’y céréales, etc….),

- la wifi, beaucoup de mal à se connecter et très très cher,

- pas assez d’activités pour les habitants, à Bora on ne pense qu’au touristes….

- les sports pas assez développer, heureusement que les écoles sont là ainsi que les bénévoles,

- les sorties, malheureusement il n’y a pas grand-chose à faire à Bora Bora ainsi que toutes les iles à part Tahiti, ça manque de petits restos ou d’endroit pour aller boire un verre ou manger une glace, il y a bien des restos mais tout est hors de prix (ex : 200 euros pour 2, pour 1 apéro+1 plat+1 dessert+1bouteille de vin), etc… pas de cinéma, de musée ou de parcs, que la plage, la mer, et quelques randonnées,

 

Pour continuer, nous avons choisi de vivre sur un bateau pour pouvoir naviguer et visiter toutes les îles de la Société (Tahiti, Moorea, Huahine, Raiatea, Tahaa, Maupiti et Bora-Bora), le faire en avion à 4 et quasiment impossible vu les prix (ex : un A/R Bora-Papeete 300 euros par personne pour 45minutes de vol, un A/R Bora-Raiatea 150 euros 10 minutes de vol, etc …).

La vie sur un bateau n’est pas toujours simple. J’avoue plus d’une fois j’aurai préféré être sur la terre ferme, surtout en période d’été ou les risques cycloniques sont les plus fort de décembre à mars, beaucoup de pluie, de vent. Cela n’a pas toujours été facile essentiellement quand ont été tous les 4 ; il faut être bien organisé et faire attention à ne pas consommer trop d’énergie, trop d’eau, ça apprend à ne pas gaspiller, mais ça également des bons côtés. Comme  aller où on veut, quand on veut, être autonome, ne pas subir les nuisances sonores de l’île, n’y les cambriolages, profiter de tous les coucher du soleil et on en a jamais vu autant, on ne s’en lasse pas…  aller se baigner quand on le souhaite, voir les tortues en prenant son petit déjeuner ou bien encore les dauphins en buvant son café, faire des jeux de sociétés en famille, sans TV, sans internet (ou presque), apprécier la vie humaine sans superflus,  tout ça on aurait pas pu en profiter si nous aurions vécu en maison….

Pour conclure cette page, je dirai que le retour à la réalité va être très très dur, en juillet ça fera 7 ans que nous avons quitté la France sans être retourné une seule fois, malheureusement, car les prix sont inabordables, en 7 ans beaucoup de chose ont changé, nous allons pouvoir retrouver notre fille, notre famille, nos amis, notre maison, etc….

Maurruuru Roa

Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie
Ce que j'ai aimé en Polynésie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article